Company News

Quelle est la part de l’universalisme, quelle est la part de l’identitaire ? Considérant l’univers artistique malagasy, voila le questionnement légitime que pourrait avoir tout amateur d’art où le simple citoyen en quête d’un tableau, d’une sculpture ou d’une photographie pouvant occuper tout ou partie de son espace de vie.

A cet égard, avec son histoire plusieurs fois séculaires, la situation de l’art pictural malagasy nous présente un état multi expressions allant de la figuration à l’abstraction en passant par toutes les étapes de l’impressionnisme, de l’expressionnisme et autres formes originales de l’art naïf.

Cette 4ème édition de la Biennale des Arts de l’Océan Indien, présentée avec le parrainage du Ministère de la Communication et de la Culture, sera de nouveau l’occasion d’une présentation de l’excellence artistique malagasy lequel rayonne déjà à l’international, ce qui confère à nos artistes plasticiens le respect de leurs confrères étrangers

L’originalité de la présente édition sera un exercice de style qui aura été demandé aux artistes peintres, photographe, sculpteurs sur le thème de « Madagascar, île verte » et devant exprimer l’exception environnementale malagasy. Cette aide graphique au changement indispensable de paradigme que tout à chacun devra opérer, sera la contribution artistique à mettre Madagascar sur la route de l’émergence.

Laisser un commentaire