Dans le cadre de la modernisation de Madagascar, au nombre  des engagements de mon département ministériel, nous nous préoccupons notamment de la promotion de l’habitat avec pour ambition que soit enfin honorée notre signature concernant la convention d’Istanbul.

Face au constat préoccupant relatif à l’application pratiquement inexistante des règles d’urbanisme, alors que l’on peut observer une prolifération de constructions illicites souvent préjudiciables à une harmonie patrimoniale spécifique de nos cités, et n’ignorant pas que la population malagasy habite majoritairement dans des logements ne respectant pas un minimum de normes auxquelles s’ajoutent des conditions d’hygiènes déplorables, le Ministère de l’Aménagement du Territoire, de l’Habitat et des Travaux Publics s’engage à faciliter l’accès à un logement décent pour le plus grand nombre.

Aussi, nous sommes à l’œuvre pour favoriser et maitriser l’extension des villes existantes, un vaste programme de nouvelles villes est à l’étude pour palier le plus rapidement possible au déficit avéré de logements à Madagascar.

Bien entendu, pour assurer cette volonté d’une émergence observable de Madagascar en matière de logement, nous lançons un appel à tous les établissements bancaires pour que soit mis en place des mécanismes financiers adaptés aux réalités économiques des familles malagasy. Tout sera également fait pour que soit promu toutes formes d’initiatives en matière de partenariat public-privé, conscient de l’impératif étatique sur la maitrise du foncier ; cette question foncière, nous le savons, constitue la pierre angulaire de la réussite de cette nouvelle politique du logement ambitieux.

Laisser un commentaire